Baan Dek Dee

baan-dek-dee-costume-trad

Baan Dek Dee est le nouveau centre que nous soutenons, situé au Nord de la Thaïlande, à Sansaï, à environ 20 km de Chiang Mai.

Créé en 2012 par Mr Manop Jaowjaroen et sa femme Mrs Ta Jaowjaroen, ce centre vient en aide aujourd’hui à 19 enfants, âgés de 5 à 11 ans et de nationalité thai (ethnie Hmong).

baan-dek-dee-manop
 
Naissance et présentation
Lorsqu’il était enfant, Manop regardait le monde depuis ses yeux d’orphelin, et il ne se sentait pas heureux car il constatait que les enfants ne recevaient pas assez d’amour.

En grandissant, son rêve était d’aider à son tour les enfants orphelins ou désavantagés, en améliorant leurs conditions de vie et en leur fournissant une bonne éducation.

 
 

Dans les montagnes, certains enfants sont sujets à risques car leurs parents sont très pauvres, en prison, ou parfois décédés.

Les grands parents sont trop âgés ou trop pauvres pour les prendre en charge à tel point que, certains d’entre eux sont parfois tentés de les vendre à des trafiquants.

Le projet de Manop est alors de fournir un toit, un centre, un rempart contre ces trafics humains.

Pour ce projet, Manop, qui est lui-même d’origine Hmong rassemble alors les informations nécessaires pour recenser les orphelins,  ceci grâce à l’aide du chef Hmong des villages du Nord.

Au début, il obtient une liste de 100 orphelins. Puis, il décide de visiter chacune des familles afin de choisir les enfants qui nécessitent vraiment une aide.

En 2012, quand Baan Dek Dee a démarré, ce centre aidait 16 enfants. En 2013, 3 enfants supplémentaires l’ont rejoint. Aujourd’hui, ils sont 19 enfants.

baan-dek-dee-manop-and-wifeOrganisation
Manop et sa femme gèrent seuls l’orphelinat. Ils ne perçoivent aucun salaire. Ils habitent toujours la même maison et partagent leurs repas avec les 19 enfants du centre.

La maison appartient au frère de Mr Manop. Il lui verse un petit loyer. Les dépenses  mensuelles se situent entre 40 000 et 50 000 baht.

L’argent provient de donateurs réguliers, ou de dons ponctuels comme pour la nourriture ou les habits.

Mais ces donations sont définitivement trop faibles pour couvrir complètement les frais.

Nous avons rencontré ce centre en 2015 et avons décidé de les aider.

Nous leur avons déjà livré 1 tonne de riz et continuons de les soutenir.

baan-dek-dee-rice-delivery
 
 

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •